Site de la mairie de Meylan - Retour à la page d'accueil

Coupe d’Europe de handibasket

Coupe Europe 2019 Handibasket 600

Le Meylan Grenoble Handibasket accueillait vendredi 8 et samedi 9 mars, au gymnase du Charlaix, un tour préliminaire d’Euroleague 3, soit la troisième coupe d’Europe la plus prestigieuse sur quatre au total.

Pas de qualification... mais du bon Meylan !

 

 

MGH - Meyrin (Suisse) : 64-72
MGH - Krylja Barsa (Russie) : 65-56
MGH - Gau Wheelchair (Turquie) : 55-61
MGH - RBB Flinkstones (Autriche) : 67-54

Pour accéder à la phase finale, qui aura lieu fin avril à Vigo (Espagne), il fallait finir premier. Les Meylanais, qui, rappelons-le, évoluent en Nationale B, soit la deuxième division française, savaient que la tâche serait très compliquée. Leur bilan est plutôt bon (deux victoires - dont une contre les Autrichiens, lauréats de ce mini-championnat - et deux défaites), bien qu'il se traduise « seulement » par une quatrième place sur cinq au classement. Pas de quoi enlever le sourire à David Levrat, le président-joueur du MGH : « On est content de notre tournoi. On était surtout là pour travailler en vue de la fin de championnat, en affrontant des équipes de niveau supérieur à celles de la Nationale B. Le jeu produit au niveau collectif m'a plu. Dès qu'on joue en équipe, on est meilleur. Si on reproduit le jeu produit pendant cette coupe d'Europe sur la fin de saison, on sera champion de France de Nationale B. Après, dès lors qu'on ne remporte pas le tournoi, finir 2e, 3e, 4e ou 5e reste anecdotique. On n'avait pas d'objectif spécifique de classement. »

Rappelons que le MGH est actuellement premier de Nationale B, à quatre journées de la fin. Si les Meylanais remportent leurs trois prochains matchs, ils seront certains de terminer premiers de la saison régulière, et ainsi de monter directement en Nationale A (le niveau élite) l'an prochain. Au pire, ils auraient encore une chance lors du Final Four, qui verra s'affronter sur un week-end en terrain neutre les quatre premiers de la saison régulière, pour l'attribution du titre de champion de France de Nationale B. Le vainqueur - ou le finaliste si le vainqueur est l'équipe ayant terminé première lors de la saison régulière - sera promu en Nationale A.

Pour revenir à la Coupe d'Europe, au rayon des regrets, David Levrat notait un « petit manque d'adresse, et parfois un peu de frustration chez les joueurs. Comme ces matchs de coupe d'Europe nous demandent plus d'intensité qu'en championnat, on est davantage sous pression et on s'énerve un peu trop rapidement. Même si on termine quatrième, on ne passe vraiment pas loin, parce qu'en battant les Turcs, on aurait remporté le tournoi ! »

Au-delà des résultats, l'organisation générale de ce tour préliminaire de coupe d'Europe a donné satisfaction, et s'est même améliorée par rapport à l'année dernière, comme l'a souligné un officiel de la Fédération européenne lors de la cérémonie de remise des prix. « Les équipes étaient contentes de l'hôtel, de la nourriture... Nous sommes fiers d'avoir organisé un événement européen à Meylan, qui s'est bien déroulé, sans accroc. Près de 50 bénévoles ont été mobilisés pendant ces deux journées. Ça reste quelque chose d'assez éprouvant, donc il ne faut pas non plus l'organiser tous les ans, afin de permettre aux gens de souffler un peu », notait David Levrat. Grâce aux points obtenus en tant qu'organisateur - en plus de ceux acquis sur le terrain grâce aux deux victoires - le MGH est d'ores et déjà assuré de disputer une coupe d'Europe la saison prochaine. A ce jour, on ne sait pas encore s'il s'agira de l'Euroleague 2 ou 3.

La liste des actualités