Site de la mairie de Meylan - Retour à la page d'accueil

Précision

Les informations contenues dans ces pages sont issues du site service-public.fr, ce sont des informations générales. Il est possible qu'à Meylan, des cas particuliers s'appliquent.

N'hésitez pas à contacter les services concernés pour plus de précisions.

Passeport à Meylan

La commune de Meylan délivre des passeports biométriques. La procédure à suivre est particulière, ne tenez donc pas compte des modalités nationales présentées.

Voir les modalités à Meylan

 
Les informations suivantes sont fournies par la documentation française et ne sauraient engager la ville de Meylan.
[ Démarches administratives nationales ]

Les démarches adminsitratives dématérialisées

Protection contre la présence de plomb dans un immeuble

Déclaration d'un cas d'intoxication

Lorsque le plomb est ingéré ou inhalé, il peut provoquer le saturnisme, maladie particulièrement développée chez les jeunes enfants résidant dans des logements anciens insalubres.

Le médecin qui dépiste un cas de saturnisme chez un mineur doit, après information de la personne exerçant l'autorité parentale, le porter à la connaissance, sous pli confidentiel, du médecin de l'agence régionale de santé (ARS).

Le préfet est informé à son tour par le directeur général de l'ARS de l'existence d'un cas de saturnisme.

Réalisation d'une enquête environnementale

Le directeur général de l'ARS ou, à la demande du préfet, le directeur du service communal d'hygiène et de santé (SCHS) si ce service est compétent, procède immédiatement à une enquête sur l'environnement du mineur afin de déterminer l'origine de l'intoxication.

Dans le cadre de cette enquête, le directeur général de l'ARS ou le directeur du SCHS peut faire réaliser un diagnostic portant sur les revêtements des immeubles ou parties d'immeubles habités ou fréquentés régulièrement par ce mineur.

Les résultats de l'enquête sont communiqués au préfet.

Mesures mises en œuvre pour lutter contre le plomb

Lorsque le diagnostic met en évidence une concentration en plomb supérieure ou égale au seuil de 1 mg/cm² dans le logement, le préfet notifie au propriétaire l'obligation d'effectuer des travaux pour y remédier.

Contenu de la notification

La notification précise :

  • la nature des travaux à effectuer,
  • le délai de réalisation des travaux,
  • et les modalités d'occupation du logement pendant leur durée.
Réponse du propriétaire

Dans un délai de 10 jours à compter de la notification, le propriétaire doit faire savoir au préfet, par lettre recommandée avec avis de réception, son engagement de faire réaliser les travaux indiqués.

Il doit également préciser les conditions dans lesquelles il assurera l'hébergement des occupants, si la réalisation des travaux nécessite la libération temporaire des lieux.

En l'absence de réponse du propriétaire, le préfet fait réaliser les travaux et assure, s'il y a lieu, l'hébergement provisoire des occupants aux frais du propriétaire.

Délai d'exécution des travaux

Le délai d'exécution des travaux est limité à 1 mois sauf au cas où, dans ce même délai est assuré l'hébergement des occupants hors de l'immeuble concerné. Ce délai est alors porté à 3 mois.

Contrôle des travaux

À la fin du délai indiqué sur la notification, le préfet fait procéder à un contrôle des lieux pour vérifier que le risque d'exposition au plomb a été supprimé.

Si le préfet a fait réaliser ces travaux aux frais du propriétaire des lieux, le contrôle est effectué aux frais de ce dernier.

Ou s'adresser
Préfecture
Pour avertir le préfet de son engagement d'effectuer les travaux exigés
Références
Modifié le 24/10/2012 par Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)