Site de la mairie de Meylan - Retour à la page d'accueil

Précision

Les informations contenues dans ces pages sont issues du site service-public.fr, ce sont des informations générales. Il est possible qu'à Meylan, des cas particuliers s'appliquent.

N'hésitez pas à contacter les services concernés pour plus de précisions.

Carte identité nationale et passeport à Meylan

Les procédures à suivre pour faire (re)faire sa CNI ou son passeport à Meylan sont particulières, merci de ne pas tenir compte des modalités nationales présentées.

Voir les modalités à Meylan

 
Les informations suivantes sont fournies par la documentation française et ne sauraient engager la ville de Meylan.
[ Démarches administratives nationales ]

Les démarches adminsitratives dématérialisées

Dans les autres thèmes
Conseil de famille

Assemblée de parents ou de toutes personnes qualifiées, chargée sous la présidence du juge des tutelles, d'autoriser certains actes importants accomplis au nom de la personne sous tutelle

Placement d'un enfant pupille de l'État

Qui est concerné ?

Il existe plusieurs cas pour lesquels l'enfant peut devenir pupille de l'État :

  • enfant de parents inconnus (enfant trouvé ou né sous X),
  • enfant orphelin pour lequel aucun membre de la famille ne veut ou ne peut être le tuteur,
  • enfant confié à l'Ase sur décision de l'un ou ses 2 parents, ou parce qu'ils ont fait l'objet d'un retrait total de leur autorité parentale,
  • enfant pour lequel une décision judiciaire d'abandon a été prononcée.
Accueil de l'enfant par l'Ase

Lorsque l'enfant est remis au service de l'Ase, un procès-verbal est établi. À partir de ce moment, l'enfant n'a plus de filiation.

Une tutelle spécifique est alors organisée par le préfet (qui exerce les fonctions de tuteur) et le conseil de famille des pupilles de l'État afin de protéger l'enfant.

L'enfant est ensuite placé dans une pouponnière ou auprès d'une famille d'accueil pour une période transitoire.

Ce placement provisoire permet aux parents qui le souhaitent de reprendre leur enfant.

Délai pour reprendre son enfant

Les parents ont la possibilité de reprendre leur enfant dans un délai de 2 mois.

Le délai est de 6 mois lorsque ce n'est pas le parent qui a remis l'enfant au service de l'Ase (cas par exemple lorsqu'une décision judiciaire d'abandon est intervenue).

La restitution de l'enfant aux parents est soumise, toutefois, à l'acception du tuteur ou du conseil de famille.

En cas de refus du tuteur ou du conseil de famille, les parents peuvent exercer un recours auprès du tribunal de grande instance (TGI).

Projet d'adoption

L'enfant qui a le statut de pupille de l'État fait l'objet d'un projet d'adoption simple ou plénière.

Ce projet est défini par le tuteur avec l'accord du conseil de famille.

L'enfant peut être adopté :

  • soit, par la personne à laquelle l'enfant a été confié (pouponnière ou famille d'accueil),
  • soit, par des personnes agréées par le responsable du service de l'Ase.

L'enfant n'est pas adoptable lorsque le tuteur démontre que la mesure de l'adoption n'est pas adaptée à l'enfant. C'est le cas, par exemple, lorsque le tuteur décide du maintien des liens avec la famille d'origine, dans l'intérêt de l'enfant.

À savoir : l'enfant quitte le statut de pupille de l'État lorsqu'il est adopté.

À savoir : l'enfant quitte le statut de pupille de l'État lorsqu'il est adopté.

Ou s'adresser
Services du département
Pour placer l'enfant au service de l'Ase
Tribunal de grande instance (TGI)
Pour saisir le juge en cas de refus de restitution de l'enfant
Modifié le 30/07/2015 par Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)